Le projet

Depuis la rentrée universitaire 2016-17 les étudiants de Licence de l’Institut National Universitaire Champollion d’Albi bénéficient d’une unité d’enseignement sur le thème Héritage historique européen et réflexion citoyenne. Ce  projet est consécutif aux attentats survenus en France et s’inscrit dans la démarche de la ministre de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche consistant à réaliser une semaine d’éducation et d’action contre le racisme et l’antisémitisme. Il a été fait le choix de travailler les mécanismes de la violence à partir de l’exemple de la Shoah par balles, grâce à un partenariat avec l’association Yahad-in-Unum. Ce partenariat permet un travail de terrain en Europe de l’Est où vivent les derniers témoins des massacres, sur les lieux de la vie juive historique et contemporaine et des sites d’exécutions. Ainsi, l’expertise pédagogique des chercheurs de l’INU Champollion complète l’expertise de terrain de Yahad-in-Unum.

 

Les enjeux pédagogiques sont les suivants :

• Mieux appréhender l’histoire de la Shoah par balles et en particulier son processus criminel
• Connaître les analyses historiques, sociologiques, géographiques et psychologiques de la Shoah (Motivations des tueurs, réquisition et collaboration des populations locales, sauvetage, enjeux et superposition des mémoires, etc.)
• Se former à une méthodologie de recherche unique sur la Shoah vue comme un crime à documenter et investiguer (travail sur les archives, méthodologie du témoignage, reconnaissance topographique des lieux du crime)
• Connaître les enjeux contemporains associés aux thèmes travaillés (Transversalité du processus génocidaire, réflexions sur le lien avec les crimes de masses et fusillades contemporaines)

Le parti-pris pédagogique suppose de considérer les étudiants comme des acteurs scientifiques, capables de recueillir des données, de les analyser, des porteurs de projets et animateurs d’une réflexion citoyenne.

Placés au cœur du dispositif les étudiants :
• préparent leurs réflexions en amont par des ateliers autonomes de recherche / étude sur des sujets choisis
• sont proactifs sur le terrain d’étude/d’enquête
• mènent la phase aval de diffusion et de communication des résultats vers le grand public

 

 

 

La présentation du dispositif en vidéo est à voir ici

Suivez-nous sur Facebook