Colloque international LA PRISE DE DÉCISION, UT2J, 9-10.10.2017

Les 9 et 10 octobre 2017 s’est tenu à la Maison de la recherche de l’université Toulouse Jean Jaurès un colloque international co-organisé par UT2J (laboratoire Framespa), l’Espé Toulouse Midi-Pyrénées (SFR AEF) et l’INU Champollion (Axe TCF).

Organisation scientifique :  Véronique Castagnet-Lars et Caroline Barrera.

Lundi 9 octobre 2017 : session 1 : Fabien Oppermann, conservateur-en-chef du patrimoine, chef de la Mission des archives et du patrimoine culturel du ministère de l’Éducation nationale, intervient sur « Décider depuis la rue de Grenelle : le pouvoir vu par les archives des cabinets ministériels de l’Education nationale.

 

Lundi 9 octobre 2017 : session 3 : les étudiants face à la prise de décision. De gauche à droite : la séance est présidée par Emilie Roffidal, chargée de recherche au CNRS. Patrice Foissac (Framespa) intervient sur « Le livre des conseils du collège de Périgord : un témoignage inédit sur la difficile direction des collèges séculiers toulousains à la fin du XVe siècle »,  Véronique Castagnet (Espé Toulouse-Midi-Pyrénées-Framespa) sur « Les étudiants boursiers des collèges parisiens (XVIe-XVIIe siècle), Jean-François Condette (Université de Lille) sur « les étudiants et la prise de décision dans les universités françaises (1900-1974) : entre exclusion e, association et cogestion ».

 

Mardi 10 octobre 2017 : Session 4 : Déroger, innover, décider : de gauche à droite : la présidence de séance est assurée par Philippe Lemistre, directeur-adjoint du CERTOP (à gauche). Alexa Craïs (Espé Toulouse Midi-Pyrénées) intervient sur L’école des philanthropistes de Dessau (1774-1794) : chronique d’un échec annoncé ?, Sonia Birocheau (Université Paris-Est Créteil val-de-Marne) sur « Enseignants et directeurs d’écoles face à la rédéfinition du pouvoir de décision pédagogique : le cas de Chicago dans les années 1910-1930 » et Solenn Huitric (Université de Lausanne) sur « Les conditions de création de lycées atypiques au XIXe siècleles possibles ouverts par le fonctionnement de la prise de décision ».

 

 

Mardi 10 octobre 2017 : Session 4 : Déroger, innover, décider : en train de parler : Le professeur en sciences de l’éducation Sylvain Wagnon et Delphine Patry (à droite), doctorante en sciences de l’éducation interviennent sur « Le self-government : histoire et échec d’un principe fédérateur de l’éducation nouvelle (1900-1930) ». A sa droite, les professeurs en histoire de l’éducation de l’université du pays basque, Pauli Davila et Luis M. Naya Garmendia vont présenter leurs travaux sur « la prise de décision en éducation : tensions et inovations éducatives au pays basque au XXe siècle.

Pierre Kahn, professeur en sciences de l’éducation (Espé de basse-Normandie), chargé des conclusions du colloque.

Mardi 10 octobre 2017 : session 5 : La décision, la norme, la religion : de gauche à droite : la séance est présidée par Véronique Castagnet (Espé Midi-Pyrénées-Framespa). Guy Astoul (Framespa) est intervenu sur « La gestion des académies protestantes au XVIIe siècle : une autonomie sous contrôle des synodes et des consistoires ». Patrick Ferté (Framespa) intervient sur « Contenir le poids des religieux dans les décisions universitaires : les efforts de laïcisation du collège électoral universitaire à Toulouse sous l’Ancien régime.

Temps de pause

Fabrizio dal Passo (Université La Sapienza de Rome).

Clémence Cardon-Quint (Espé Bordeaux-Aquitaine) et Alexa Craïs (Université de Toulouse).

Arnaud Desvignes (Université de Picardie), Sonia Birocheau (Université de Paris-Est), Jean-Michel Plassard (Université de Toulouse).

Sylvain Wagnon (Université de Montpellier), Véronique Castagnet (Université de Toulouse), Solenn Huitric (Université de Lausanne) et Julien Cahon (Université de Picardie).

0