Tous les articles par Caroline BARRERA

A propos Caroline BARRERA

Historienne Maître de conférences en Histoire contemporaine Université de Toulouse - CUFR Champollion - Laboratoire Framespa (UMR 5136)

Publication : Traces rupestres de combattants (1914-1918) par Thierry Hardier

Notre collègue Thierry Hardier, professeur d’histoire et de géographie au collège Paul Eluard à Noyon en RRS (Réseau de Réussite Scolaire) est venu présenter son expérience pédagogique au colloque Enseigner la Grande Guerre à Sorèze en 2017 (Actes parus en 2018 aux Editions midi-pyrénéennes).

Il a également soutenu une thèse d’histoire à l’université de Strasbourg, qui a suscité des réactions enthousiastes du jury.

A partir de cette thèse, il vient de publier le livre Traces rupestres de combattants (1914-1918), Edhisto, 2021, ISBN 978-2-35515-032-6, format 31×22, 446 pages, 580 photos, la plupart prises sur le terrain dans les carrières de l’Oise et de l’Aisne fréquentées par les soldats français, américains et allemands.

C’est le soldat américain M. Witham qui a sculpté ce chef indien dans une carrière de l’Oise en 1918.

C’est à la fois un très beau recueil d’illustrations rares qui peut constituer un cadeau intéressant pour tout public et une analyse scientifique très poussée qui satisfera le monde historien.

0

P. Ferté – PARUTION DU VOL. 2 ÉPOQUE MODERNE DE L’HISTOIRE DE L’UNIVERSITÉ DE TOULOUSE

Le volume 2 de l’Histoire de l’université de Toulouse, consacré à la période moderne vient de paraître. Il est entièrement rédigé par P. Ferté.

Vous pouvez avoir ici un aperçu des meilleures pages et l’acheter en ligne sur le site de l’éditeur.

C’est le dernier volume de la trilogie consacrée à l’histoire de l’Université de Toulouse du Moyen Age à nos jours. Les volumes 1 (Moyen Age) et 3 (Époque contemporaine) ont paru en janvier 2020.
Cette publication fera l’objet d’une séance du Séminaire « Histoire de Toulouse », le 17 novembre prochain. Les directeurs des trois volumes (Jacques Verger, Patrick Ferté, Caroline Barrera) présenteront un aspect de leur travail. Ce séminaire sera accessible en ligne.

0

OCTOBRE 2020 – LANCEMENT DU PROJET DE BASE DE DONNÉES « FEMMES DE SCIENCES EN OCCITANIE (XVe siècle-1968) » Appel aux volontaires !

Le groupe Studium (Framespa et INU Champollion) lance la base de données collaborative sur les Femmes de Sciences d’Occitanie (XVe-1968). Toutes celles et ceux qui ont une « FDS » à signaler ou qui veulent prendre en charge une notice (déjà proposée « à l’adoption » ou pas) sont les bienvenu.es.

L’acception de cette expression « FDS » est ici large, à la fois dans les disciplines concernées et dans les strates envisagées (toutes les FDS sont incluses et pas uniquement les personnalités scientifiques ou les pionnières).

Un formulaire à renseigner vous est proposé que vous pouvez télécharger et nous renvoyer. Il va de soi que tous les champs ne sont pas forcément à renseigner. Cela dépend des archives disponibles. Chaque notice est signée par son auteur.e et peut être enrichie par un ou des contributeurs/trices secondaires.

Nous attirons votre attention sur les FDS encore en vie (uniquement celles repérées avant 1968) ou décédées depuis moins de 75 ans : elles relèvent de formalités spécifiques. Vous pouvez consulter le document rédigé à cet effet.

Dans l’attente de vos contributions, que nous espérons nombreuses, nous restons à votre disposition pour toute question.

Très cordialement.

Caroline Barrera (INUC), Véronique Castagnet Lars (UT2J), Marie-Thérèse Duffau (CNRS), membres permanentes du laboratoire FRAMESPA, Co-animatrices du projet FDS.

Contact : caroline.barrera@univ-jfc.fr

0

Parution – Des patrimoines en action. Mise en mémoire des activités scientifiques

L’ouvrage issu des travaux du projet PASTEL vient de paraître aux PUM. Il porte sur la mise en mémoire des activités scientifiques à partir de l’étude de cas de l’université de Toulouse.

Muriel Lefèbvre et Anne-Claire Jolivet (dir), Des patrimoines en action. Mise en mémoire des activités scientifiques, Toulouse, PUM, 2020.

Sommaire

Introduction (extraits)

Auteurs

Caroline Barrera est historienne, membre du laboratoire FRAMESPA (France, Amériques, Espagne – sociétés, pouvoirs, acteurs). Institut national universitaire Champollion d’Albi.

Robert Boure est chercheur en sciences de l’information et de la communication, membre du LERASS (Laboratoire d’études et de recherches appliquées en sciences sociales). Université Toulouse III – Paul Sabatier.

Philippe Delvit est historien du droit, membre du CTHDIP (Centre toulousain d’histoire du droit et des idées politiques). Université Toulouse I – Capitole.

Sébastien Dubois est archéologue, membre associé du laboratoire TRACES (Travaux et recherches archéologiques sur les cultures, les espaces et les sociétés)

Claire Faure historienne du droit, est membre du CTHDIP (Centre toulousain d’histoire du droit et des idées politiques)

Alice Gallois est chercheuse en sciences de l’information et de la communication, membre associée du LERASS (Laboratoire d’études et de recherches appliquées en sciences sociales)

Florent Garnier est historien du droit, membre du CTHDIP (Centre toulousain d’histoire du droit et des idées politiques). Université Toulouse I – Capitole.

Michel Grossetti est sociologue, membre du LISST-CERS (Centre d’étude des rationalités et des savoirs). CNRS.

Anne-Claire Jolivet est chercheuse en sciences de l’information et de la communication, membre du LERASS (Laboratoire d’études et de recherches appliquées en sciences sociales). Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées.

Clair Juilliet est historien, membre du laboratoire FRAMESPA (France, Amériques, Espagne – sociétés, pouvoirs, acteurs)

Jérôme Lamy est historien et sociologue des sciences, membre du CERTOP (Centre d’étude et de recherche travail, organisation pouvoir). CNRS.

Muriel Lefebvre est chercheuse en sciences de l’information et de la communication, membre du LERASS (Laboratoire d’études et de recherches appliquées en sciences sociales). Université Toulouse – Jean Jaurès.

Gaylord Mochel, politiste, est conservateur des bibliothèques, membre associé du LERASS (Laboratoire d’études et de recherches appliquées en sciences sociales). URFIST (Unité régionale de formation à l’information scientifique et technique) de Toulouse. Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées.

Marion Maisonobe est géographe, membre du LATTS (Laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés) et chercheure associée au LISST-CIEU (Centre interdisciplinaire d’études urbaines).

Sandra Péré-Noguès est archéologue, membre du laboratoire TRACES (Travaux et Recherches Archéologiques sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés). Université Toulouse II – Jean Jaurès.

0