Les vendanges, étape essentielle du cycle de la vigne

Les vendanges sont l’un des grands moments de l’année. La période varie selon l’espèce et l’année (conditions climatiques, main d’œuvre nombreuse ou manquante). Dans les terres non-méditerranéennes, elles peuvent débuter dès les premiers jours de septembre et ne dépassent jamais la Toussaint. Pour former les jeunes vignerons, le savoir se transmet essentiellement de manière orale, puisque la majorité de la population est illettrée. Il faut attendre l’époque moderne et l’invention de l’imprimerie pour que les premiers manuels se diffusent. Cependant, on trouve des enluminures dans les manuscrits médiévaux, écrits par les moines, ainsi que des tapisseries qui sont de précieuses sources d’informations pour comprendre comment se déroulait cette étape du cycle de la vigne.

D’une part, cette manipulation de la vigne est opérée par les ouvriers de la vigne, qu’ils soient paysans ou moines. La récolte est opérée manuellement à l’aide d’outils ancestraux très simples comme le couteau ou la serpette.

Représentation d’un porteur de vendanges au XVIIIe siècle

Une fois cueillis, les fruits sont transportés dans des contenants de tailles variées, comme des corbeilles en osier, des paniers ou des hottes, qui présentent le grand avantage de pouvoir transporter en une seule fois une quantité de raisin importante vers le pressoir. Le foulage du raisin est réalisé de manière ancestrale puisque ce sont les hommes qui, dans les cuves, écrasent les grappes de raisins avec leurs pieds. Ainsi, les vendanges sont un moment clef du cycle puisqu’elles en marquent l’achèvement. elles incarnent le moment où le labeur des ouvriers est récompensé ou non ; le moment où pour les salariés des seigneurs vient le temps de payer ce qui est dû au propriétaire ; le moment où le raisin va être pressé pour être réduit à l’état de jus et confié à des personnes qui se chargent de le transformer en alcool.

D’autre part, c’est aussi un moment de fête, de recueillement et de mélange des genres et des ordres : comme on peut le voir sur la célèbre tapisserie flamande du XVe siècle intitulée « Les Grandes Vendanges », hommes et femmes, paysans et seigneurs, sont réunis pour ce moment. Les vendanges sont aussi un moment religieux, surtout dans les vignobles qui produisent du raisin pour le service de la messe. Effectivement, ce dernier à l’obligation d’être foulé avec force car ce « martyre des raisins » est censé être une analogie du martyre du Christ.

Récolte de raisin à la main dans une exploitation viticole actuelle

A l’époque contemporaine, les vendanges restent, dans la vie rurale, l’événement majeur de la fin d’année.  Les mois de septembre et d’octobre monopolisent tous les agriculteurs (voire des salariés saisonniers) dans les vignes où la récolte se fait encore beaucoup à la main. Cependant, la mécanisation de plus en plus accrue de certaines opérations comme le foulage, le pressage, etc., a provoqué une baisse de la demande de saisonniers. Cette pratique, bien que majoritaire,  résulte d’un choix des exploitations puisqu’on trouve encore de nos jours des producteurs qui pressent ou font presser les grains à la force des pieds.

En outre, depuis le XIXe siècle, les exploitations viticoles se sont étendues. On est passé de la petite exploitation familiale de quelques hectares où le vigneron produit et vend sa production, aux grandes exploitations de plusieurs centaines voire milliers d’hectares détenues par des grandes entreprises. Cependant, contrairement à d’autres pays comme les Etats-Unis, la France possède encore de nombreux petits domaines qui se démarquent par leur savoir-faire et le souci de qualité.

Vendanges réalisées par des jeunes dans la région bourguignonne (Chalon)

Aujourd’hui, dans le procédé manuel, on sélectionne les grappes en bon état, ce qui explique la durée des vendanges (environ 3 semaines). En effet, il faut s’y prendre le plus vite possible afin d’éviter une potentielle oxydation du raisin, qui pourrait lui faire perdre de sa saveur. Cette période est également un moment de fête. Par exemple, dans les vignes de Montmartre, est célébrée depuis 1934 une manifestation où, entre autres, le jus du raisin fraîchement écrasé est donné en partie aux enfants, l’autre part servant à la production de vin.

Au final, les vendanges sont une des clefs de voûte du cycle de la vigne. Présentes depuis l’origine de la viticulture, elles closent le cycle des manipulations sur une année pour le rouvrir sur l’année qui suit. Au cœur d’enjeux mêlant l’économie, les rapports entre individus ou encore les traditions, elles témoignent de la capacité du cycle de la vigne en France à s’adapter au temps.

Pour aller plus loin :

CLOS SAINTE-MAGDELEINE, Le cycle de la vigne, 2016/2016 [consulté le 10 mars 2017]. Disponible sur <http://www.clossaintemagdeleine.fr/index.php/fr/la-vie-au-domaine/les-vendanges>  

L’HISTOIRE PAR L’IMAGE, Les vendanges, 2016/2016 [consulté le 10 mars 2017]. Disponible <https://www.histoire-image.org/etudes/vendanges>

DÉPARTEMENT DU LOIRET, Au temps des vendanges, 2016/2016 [consulté le 10 mars 2017]. Disponible sur <http://www.loiret.fr/au-temps-des-vendanges-histoire-et-tradition–1421.htm?RH=ACCUEIL>

0