Les compétences nécessaires pour le métier

Le viticulteur doit également posséder un certain nombre de compétences pour son métier.

Il doit d’abord avoir une grande polyvalence, car il doit être capable à la fois de s’occuper de la culture de la vigne et de réaliser des activités économiques (Ex : gérer les comptes de l’exploitation viticole), s’il est propriétaire d’une exploitation. Il doit aussi être curieux et avoir un certain goût pour l’innovation, afin de pouvoir trouver de nouvelles méthodes pour cultiver la vigne, et ainsi proposer la meilleure qualité de vin possible. De plus, le viticulteur doit se renseigner sur les évolutions et les nouvelles tendances du marché du vin, pour modifier et améliorer sa production si besoin, ainsi qu’être le plus vigilant possible, car il doit être capable de détecter les plantes ou des feuilles de vigne malades, attaquées généralement par des maladies de la vigne. Il doit également être rigoureux dans son travail et avoir une connaissance de toutes les réglementations et les lois sur la viticulture, ainsi qu’être un excellent gestionnaire, car il peut être amené à gérer des équipes. Il faut aussi que le viticulteur ait une bonne communication pour faire valoir ses produits viticoles.

De plus, son environnement de travail est surtout à l’extérieur, sur les champs de vigne. C’est donc pour cela qu’il doit être endurant physiquement, car il peut être amené à porter des charges lourdes, et même parfois à travailler plus de huit heures par jour. Le viticulteur doit aussi supporter une certaine pression, à cause notamment des délais très limités du cycle végétatif de la vigne, et surtout s’il est dirigeant d’une production ou encore chef d’équipe, où il doit gérer l’organisation et répartir les activités de ses salariés. Pour conclure, les compétences du viticulteur ne s’acquièrent pas seulement grâce aux formations et il faut donc aussi privilégier le travail sur le terrain, notamment par des stages, pour gagner en expérience et en maîtrise.

0