La baisse de la production de vin en France

En plus des concurrences mondiales, la production française de vin diminue aussi à cause de la baisse de la consommation de vin en France. En effet, les consommateurs français consomment de moins en moins de vin, mais mieux, car ils sont de plus en plus exigeants sur la qualité du vin. Par ailleurs, cette diminution de la consommation de vin est due en partie à l’initiative de l’État, qui encourage, par des campagnes de prévention et de sensibilisation, une diminution générale de la consommation d’alcool (ex : création de la loi Evin en 1991 pour lutter contre le tabagisme et l’alcoolisme). Enfin, les nombreuses réglementations et contraintes suscitées par l’AOC contribuent aussi à la difficulté des viticulteurs d’assurer au mieux leur production viticole. En effet, la fabrication de vin est très réglementée en France, comme dans toutes les branches de l’agriculture. En outre, certains vins bénéficiant d’une AOC sont parfois de moins bonne qualité que d’autres vins, qui sont plus coûteux et peuvent être meilleurs que des vins d’AOC (c’est parfois le cas des vins de Pays, dénomination viticole en France portée par certains vins). Par ailleurs, il existe aujourd’hui une multitude d’appellations qui perdent parfois le consommateur, car il ne comprend pas forcément tous les critères et spécificités des appellations par rapport aux autres vins.
De ce fait, la viticulture française connaît véritablement une « crise viticole », dans le sens où la production et la consommation de vin diminuent en France. Mais il faut cependant nuancer ce propos, car, même si la filière stagne, voire est en faible régression, la France reste tout de même l’un des grands exportateurs et producteurs de vin dans le monde, et la production de vin est toujours l’un des piliers du commerce français à l’étranger.

0