La sélection du bois

Les tonneaux sont principalement fabriqués à partir du chêne : le pédonculé ou le rouvre. En effet leurs essences particulières sont propices à l’élevage du vin. Toutefois, le bois de prédilection des tonneliers est le chêne rouvre, car celui-ci grandit lentement et régulièrement.

Cependant, même chez le chêne rouvre il existe des différences en ce qui concerne la méthode de sylviculture. En, effet il en existe deux. « Lors de la culture en futaie, tous les arbres poussent en même temps et on coupe les taillis. Il ne reste que les arbres et les glands qui tombent et l’ensemencement se fait à partir de ce moment là. Tous les arbres montent en même temps et sont serrés les uns contre les autres. Ces chênes sont très chers et proviennent de forêts d’État. Leur prix augmente d’autant plus s’ils sont issus de forêts prestigieuses dont celle de Fontainebleau. Tous ces arbres ont un grain fin, c’est un gage de qualité en tonnellerie. Il existe aussi la culture en taillis sous futaie. Les taillis accompagnent la croissance du chêne avec des arbres de sous étages pour lui permettre de grossir. »1

Enfin, pour assurer la résistance du tonneau, le bois doit posséder des propriétés mécaniques. La fabrication des barriques commence avec la présélection des arbres en fonction du diamètre et des nœuds.

1 Interview de Monsieur Baudouin de Montgolfier

0