L’importance et le rôle des métiers de vignerons et vendangeurs

Le vigneron est une personne qui élève, traite, coupe, taille et cultive la vigne pour produire du vin. Il s’oriente vers un cépage qui fait la particularité de sa région. Il choisira donc un cépage en fonction du sol qu’il cultivera et du type de vin qu’il souhaitera produire. Nous pouvons aussi ajouter que des connaissances techniques peuvent être requises. Le vigneron sera amené à utiliser du matériel agricole avec lequel il devra se familiariser. Il faut donc maîtriser l’évolution de la vigne, sa plantation ainsi que l’entretien annuel des sols. Il doit aussi s’occuper des traitements pour protéger la vigne contre les maladies comme le mildiou. Le vigneron sera aussi amené à travailler en collaboration avec ses salariés ou ses confrères comme c’est le cas avec les vendangeurs. Comme nous a informé le vigneron anonyme que nous avons rencontré, c’est un métier complet qui demande beaucoup de compétences : «Au départ il faut maîtriser la vigne, la conduite de la vigne, la plantation, l’entretien du sol, la protection contre les maladies, le travail avec d’autres, piloter des salariés. Il faut avoir des connaissances en mécanique puisqu’on utilise des tracteurs et des outils.»

En plus des techniques de vinification, d’élevage et de mise en bouteille qui précèdent la vente, le vigneron doit se mettre en contact avec des professionnels et des particuliers. Enfin, il peut choisir d’exercer son métier en tant qu’indépendant ou alors entrer dans une coopérative. Les modalités de ces deux choix sont particulières. Nous pouvons noter la spécificité des vignerons associés pouvant ainsi se répartir, d’un commun accord, les tâches relatives à l’exploitation du domaine. Ceci peut se traduire par des gains de productivité, en plus des avantages que chacun en retirera personnellement. A présent, nous pouvons aussi évoquer le salaire moyen d’un vigneron qui serait de 2 500 euros par mois, soit le SMIC par rapport au nombre d’heures effectuées. Enfin, nous pouvons dire que comme dans beaucoup de métiers, le vigneron sera soumis aux aléas climatiques et même économiques.

Il existe un grand nombre de chemins possibles pour accéder à ce métier. Tout d’abord, nous avons les voies générales telles que les CAPA (Certificat d’aptitude professionnelle agricole) mention Vigne et Vin. C’est un métier également accessible grâce à des formations telles que les Baccalauréats professionnels (BP) mention Conduite et gestion d’exploitation agricole option « vigne et vin » ou encore Technicien conseil de vente en alimentation options « vins et spiritueux » et le BP Responsable d’exploitation agricole. De plus on trouve plusieurs diplômes nationaux en lien avec l’œnologie. Cependant il n’est pas obligatoire d’avoir un niveau d’école supérieure ni d’avoir des diplômes nationaux d’études supérieures pour exercer la profession de vigneron. Nous pouvons cependant faire des études supérieures à l’école d’ingénieur de Purpan à Toulouse. De plus, le vigneron que nous avons interrogé nous a confié qu’un niveau BAC était souhaitable pour obtenir les primes d’installation. Mais comme souvent, mieux l’on est formé, plus on a de compétences pour gérer une exploitation.

Ensuite, nous pouvons nous intéresser au métier de vendangeur que nous avons précédemment abordé. Tout d’abord, c’est essentiellement un emploi saisonnier, durant la période des vendanges qui est fixée par un arrêté préfectoral, tout comme la rémunération journalière. Cependant il n’est pas rare que ce job soit un travail non déclaré, au « noir ».

L’image présente, nous montre donc un grand nombre de travailleur de la vigne en action.

En effet, cela permet pour le vigneron de pouvoir fixer le montant du salaire et ainsi de limiter ses coûts de production. Les vendangeurs n’ont pas besoin de compétences particulières pour faire ce travail de récolte. Il est cependant nécessaire d’avoir une bonne condition physique pour passer ses journées dans les vignes. Ces journées de travail peuvent aller de 5 à 8 heures par jour en fonction du vignoble, avec une période de vendanges qui n’excède pas un mois. Il y a deux tâches distinctes pour le vendangeur : porteur et coupeur. Le coupeur coupe la grappe et le porteur achemine le raisin. Dans beaucoup de vignobles, un vendangeur fait ces deux tâches dans sa journée de travail. Cependant il arrive que l’organisation diffère selon les vignobles.

0