Le concours de meilleur sommelier

La sommellerie est un métier ancien représenté depuis des années comme le fleuron de la gastronomie. On ne peut pas accompagner un repas typiquement français uniquement avec une bouteille d’eau minérale : le vin est une pièce maîtresse de la gastronomie française. Le monde du travail cherche à embaucher des jeunes sommeliers pour les mettre au services des clients. La recherche du prestige et de l’exception de la restauration est un facteur de cette forte demande. Il y a une véritable fierté d’afficher : « Chef sommelier à votre disposition » sur la carte des vins.

Le titre de Meilleur sommelier du monde résulte d’un processus de sélections et couronne une somme considérable de connaissances et une expérience pratique sans faille. Les sujets abordés lors de ce concours représentent les contraintes qu’un chef sommelier dans une grande maison rencontre dans l’exercice de ses fonctions. Sur le plan théorique, les candidats doivent faire preuve d’une profonde connaissance de l’oenologie, de la législation de chaque pays, des appellations, des millésimes et de la dégustation. Le volet pratique exige une excellente présentation, une élocution claire, une grande aisance des règles de préséance, du tact, de la modestie, de la sobriété, de l’organisation, la pratique de langues étrangères, une connaissance approfondie de la cuisine et de la pâtisserie, ainsi que le sens du commandement et des règles sur l’accord des mets et du vin. Globalement, le palmarès de meilleur sommelier est dominé depuis 1969 par les Français qui ont glané six titres de 1969 à 2004, le savoir-faire Français en matière de vin est de ce fait, indiscutable. Avec deux titres, les Italiens ont également une bonne position dans ce concours. Le dernier concours en 2016 a vu s’affronter Jon Arvid Rosengren, un Suédois, David Biraut, un Français, et Julie Dupouy, une Irlandaise. La finale a été remportée par le Scandinave juste devant le Français. En 2010, un autre Français, Gérard Basset, a remporté le titre, mais étant installé au Royaume-Uni, cette victoire fut accordée aux Anglais et non pas aux Français.

Pour revenir à la page précédente, « Formation privée« , cliquez ici.
Pour revenir à l’introduction, cliquez ici.

Pour accéder à la bibliographie, cliquez ici.

0