Présentation générale du métier de viticulteur

Tout d’abord, la fonction principale du viticulteur est la culture de la vigne. Il s’occupe donc de toutes les étapes de la viticulture, qui vont de la plantation des cépages (variété de vigne cultivée qui est souvent propre à une région ou à un grand vignoble comme celui de Bordeaux) à la récolte du raisin, en passant par l’entretien du sol et des pieds de vigne. Il convient cependant d’opérer d’entrée une distinction importante entre le métier de viticulteur et celui de vigneron, souvent associés à tort à la même fonction. En effet, le viticulteur n’intervient que dans la production du raisin, alors que le vigneron réalise aussi la fabrication du vin, et même parfois sa conservation et sa commercialisation. Ainsi, tous les vignerons peuvent être des viticulteurs, mais pas l’inverse. Par ailleurs, aujourd’hui, on produit essentiellement du raisin en France pour la fabrication de vin et le viticulteur est donc souvent au service du chef d’une exploitation vitivinicole. Le viticulteur vigneron peut aussi assurer la fonction de marchand pour vendre le vin : ainsi, il doit avoir connaissance de tous les moyens possibles pour assurer la meilleure vente de son vin. Par exemple, il doit connaître et s’adapter au goût des consommateurs, maîtriser les moyens de communication et de marketing (la publicité notamment) et avoir des contacts dans les grandes entreprises de distribution (Ex : les hypermarchés).  

Le viticulteur peut aussi posséder un domaine viticole, en étant locataire ou propriétaire, et travailler pour son compte, ou alors être sous la direction du chef d’une exploitation, comme on l’a dit précédemment. De plus, le viticulteur travaille seul ou en équipe et son travail peut être manuel ou mécanique grâce à l’utilisation de véhicules agricoles. Il est d’ailleurs parfois chargé d’entretenir ces machines agricoles. Il est aussi parfois en relations avec d’autres métiers de la filière du vin, comme le caviste, avec qui il peut passer des contrats. Le viticulteur vigneron peut aussi recevoir des clients dans son exploitation et faire la publicité de son vin lors des salons d’exposition ou des foires aux vins par exemple : l’aspect marketing est donc très important, car cela implique une certaine mobilité du viticulteur. En effet, il ne doit pas rester fermé sur son exploitation et produire sa vigne et son vin de son côté, mais aller régulièrement à la rencontre des consommateurs et des clients potentiels pour connaître leurs critères et promouvoir son vin.

Au niveau du salaire, celui-ci varie en fonction de la taille de l’exploitation, de la récolte ainsi que des appellations (Ex : Appellation d’Origine Contrôlée) et de la renommée du vin. Ainsi, un viticulteur classique qui est au service d’un exploitant gagne en général le salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC, d’environ 1467€ brut/mois). Les dirigeants d’une exploitation viticole peuvent gagner jusqu’à 2300€ environ par mois, et les vignerons qui bénéficient d’une appellation, comme l’AOC, reçoivent un salaire compris entre 2500€ et 2800€ par mois. Ainsi, le métier de viticulteur est composé d’une multitude de fonctions, qui ne se limitent pas à la simple culture et à la récolte du raisin. Par ailleurs, le secteur viticole s’est considérablement développé en France et, aujourd’hui, n’importe quel individu peut prétendre au métier, s’il bénéficie d’une bonne formation théorique et pratique, et d’une qualification solide.

0