Le vin et les sociétés : La génération Y , consommateurs et acteurs

Les consommateurs de vin sont divisés en deux catégories, les plus jeunes, 18-35 ans ,la génération Y, et les 35 ans et plus.

Avec les nouvelles générations, les goûts et les attentes évoluent et les producteurs doivent innover dans la création de vins toujours adaptés à leurs consommateurs. En parallèle, l’attrait des métiers du vin chez cette génération est de plus en plus fort.

On remarque que le goût du vin, plus ou moins prononcé, dépend des origines et de l’éducation de la personne. Les plus jeunes choisiraient plutôt le vin moelleux et les jeunes femmes apprécieraient plus le vin blanc et le vin rosé. 64 % des 18-24 ans affirment que leur consommation augmente chaque année et 25 % estiment qu’elle va continuer d’augmenter.

Chez les 25-35 ans, la consommation augmente avec 41 % de consommateurs et 57 % qui pensent qu’elle augmentera les 5 prochaines années. Le vin, pour les jeunes est un centre d’intérêt croissant, Leur relation au vin est plutôt complexe puisqu’ils ne sont qu’ 1/3 de cette classe à en boire mais sont intrigués par son univers. Le vin évoque chez eux la culture, l’artisanat et la tradition, avec une admiration certaine pour le vin rouge, et 78  % d’entre eux souhaitent en apprendre davantage sur le vin, notamment l’apprentissage de sa dégustation et les secrets de sa consommation. Cependant un paradoxe apparaît puisque selon une étude, le nombre de consommateurs augmente mais ceux-ci deviennent des consommateurs occasionnels, le vin étant pour eux une boisson occasionnelle et culturelle. Le vin blanc et rosé est plus bu à l’apéritif alors que le vin rouge est encore largement réservé pour le repas.

La tranche 35 -65 ans est celle contenant le plus de consommateurs réguliers, au détriment des plus jeunes, plutôt consommateurs occasionnels. Ils en sont donc de plus grands consommateurs, mais à une fréquence plus réduite, et passent pour la plupart du statut de non-initiés à consommateurs initiés. En réponse à cette nouvelle consommation, l’attrait des métiers du vin chez les jeunes est de plus en plus présent. Ce secteur recrutant de plus en plus et le choix étant large. Les jeunes sont donc de plus en plus nombreux à se lancer dans l’aventure. Les passionnés du domaine viti-vinicole envisagent d’y faire carrière, le métier de commercial, plus ou moins spécialisé, étant l’un des plus recruteurs. De nombreuses formations sont proposées aux jeunes souhaitant se lancer, à savoir environ 28 diplômes en France environ, avec des écoles plus ou moins réputées.

0