Les syndicats de vignerons indépendants.

A présent, nous pouvons nous pencher sur la particularité des vignerons indépendants qui se forment sous syndicats, comme nous l’a expliqué M. Rotier le vigneron que nous avons interrogé : « Les vignerons indépendants c’est un syndicat, ça veut dire que vous pouvez être vigneron indépendant sans adhérer au syndicat. C’est une adhésion qui n’est pas obligatoire. » Les syndicats des vignerons indépendants ont été créés pour faire face à la concurrence des coopératives. Aujourd’hui, nous comptons plus de 7 000 adhérents répartis sur 32 fédérations départementales et 10 régionales. Un syndicat est une association de personnes représentant un corps de métier qui défend les intérêts économiques ou politiques et la production de ce métier.

Nous pouvons maintenant nous pencher sur une spécificité de syndicat, le syndicat en charge de la défense des appellations. C’est donc la CNAOC « Confédération Nationale des producteurs de vins et eaux-de-vie de vin à Appellations d’Origine Contrôlées ». La CNAOC est donc un syndicat en charge de la représentation du métier de vigneron. Elle se charge aussi, comme son nom l’indique, de la défense des produits d’appellation en certifiant leur qualité. Ce syndicat regroupe un ensemble de syndicats viticoles d’appellation de France. Il fut créé en 1924 par les syndicats viticoles d’AOC. La CNAOC est composée de 17 fédérations régionales réparties sur le vignoble français. Elle représente les vins d’appellation française auprès des différentes institutions politiques et économiques, ainsi que les pouvoirs publics, ceci d’un point de vue national mais aussi européen et international.

N° 1 du Vendémiaire bulletin officiel de la CGV

Les syndicats sont souvent des moyens de défense. Ils peuvent être reconnus comme « Organisme de Défense et de Gestion » aussi dit ODG, comme c’est le cas du syndicat viticole d’appellation qui a mis en place un cahier des charges réglementant la production. Nous pouvons voir qu’un syndicat a aussi des missions de défense.

Comme exemple de types de mission, nous pouvons maintenant prendre un second syndicat. Le syndicat des « Vins de Pays du Lot » ou de « Côtes du Lot » est lui aussi reconnu comme ODG. Il fut créé en 1997. Ce syndicat se donne pour mission de certifier l’authenticité et la qualité des vins du Lot qui pourront être qualifiés d’IGP. Néanmoins, ce syndicat a également diverses missions :

« – Assurer aux producteurs, membres du syndicat, le bénéfice des avantages accordés aux Vins Côtes du Lot, après contrôle de la légitimité de leurs droits.

– Organiser la défense des Vins Côtes du Lot au sein des instances représentatives

– Prendre toutes initiatives en vue de l’amélioration de la qualité des vins

– Apporter à ses adhérents le maximum d’informations et d’aide technique

– Conduire des actions de promotion et de publicité afin de faire connaître les vins Côtes du Lot et ses producteurs. »

Ensuite, certains syndicats se forment sous l’aspect d’unions d’interprofessionnelles viticoles comme l’UIVC (Union interprofessionnelle des Vins de Cahors.) Ils détiennent des missions similaires à tous syndicats, comme faire prospérer le vin de sa région et les vignerons qui le produisent. Nous pouvons encore une fois citer quelques objectifs de cette union :

«– développer l’identité et la notoriété de l’AOC Cahors par des relations publiques, de communication, de promotion tant en France qu’à l’étranger.

– inciter les opérateurs à renforcer la sécurité alimentaire, en particulier, par la traçabilité des produits et le suivi aval de la qualité dans l’intérêt des utilisateurs et des consommateurs. »

Nous voyons donc que les vignerons indépendants bénéficient eux aussi de différents outils pour faire prospérer leurs affaires comme les syndicats et les ODG.

0