La période moderne (XVIe-XVIIIe siècles)

Vendanges, foulage et ouillage, 1430

Saut de ligne

Grâce à son image positive en Europe, le vin représente l’une des plus grandes productions agricoles sur le continent. Très prisé au sein même du royaume de France, le vin fait partie du quotidien de tous, des classes les plus pauvres aux plus aisées. Le vin devient ainsi la principale boisson du royaume, et ce pour diverses raisons selon son utilisation : le vin, une boisson utilisée partout et pour tous.

saut de ligne

La vendange de la terre, 1360-1390

saut de ligne

La population de la France durant l’époque moderne peut se diviser en trois catégories : la haute-société, le tiers-état et le clergé. Tous trois ont des modes de vie différents au sein de la société et ainsi une consommation en vin très variée. De plus, le développement des vignobles dans le royaume crée, par conséquent, une inégalité entre eux, n’offrant pas tous la même qualité gustative. Ces constatations nous amènent à étudier le lien entre le vin et les classes sociales.

saut de ligne

La femme ivre, 1673

e saut de ligne

La consommation d’alcool quotidienne, qui remplace l’eau et serait bonne pour la santé, a cependant de lourdes conséquences sur la société. En effet, même si le degrés d’alcool présent dans le vin est inférieur à celui que nous connaissons aujourd’hui, l’ébriété est très fréquente. En France, nous assistons à une consommation excessive mais contrôlée.

saut de ligne

saut de ligne

Etudiants :  Charline PERES, Maurine LARROQUE, Pablo TRAN, Estelle TRIBALLEAU

0