Un écosystème fragile

De tout temps, la vigne a été affectée par divers aléas, des intempéries en passant par les insectes comme le phylloxéra. Elle constitue un écosystème, un ensemble formé par une communauté d’êtres vivants, animaux et végétaux, et par le milieu dans lequel ils vivent. La fragilité de ce dernier a mis l’ensemble de l’économie viticole à rude épreuve.

Photo du Vignoble de l’IGP Val-de-Loire, dans le Loir-et-Cher, prise le 16 juin 2014 par Daniel Jolivet

Le XIXème siècle fut un tournant majeur dans l’histoire de la viticulture, ce fut l’époque du plus grand fléau que la vigne ait connu. La crise du phylloxéra a été à l’origine d’un mouvement de modernisation des méthodes de culture de la vigne, notamment par la mécanisation et l’arrivée des produits phytosanitaires permettant de lutter contre les maladies et les infections dues aux insectes. Cependant, leur efficacité et surtout, leurs effets sur l’environnement et la santé des vignerons ont rapidement été remis en question. C’est de ce débat que sont nées la viticulture biologique et, plus récemment, la viticulture raisonnée, même si cette dernière fait toujours l’objet de controverses.

0